5 villes à visiter en Bolivie lors de votre voyage

Visiter Potosi en Bolivie

Si vous souhaitez visiter l’État plurinational de Bolivie, vous n’aurez que l’embarras du choix sur les lieux magnifiques à voir. Le Salar d’Uyuni, l’Amazonie Bolivienne, le Lac Titicaca… Dans cet article nous allons plutôt nous intéresser aux cinq villes qu’il ne faut pas rater lors de votre passage dans ce pays d’Amérique du Sud.

  • La Paz
  • Sucre
  • Santa Cruz de la Sierra
  • Tarija
  • Potosi

La Paz, capitale administrative de la Bolivie

Si vous venez en Bolivie en partant d’un pays européen, vous arriverez forcément à la Paz qui accueille les vols internationaux.

C’est la capitale la plus haute du monde située à presque 4000 mètres d’altitude. Il ne faut pas vous étonner donc si vous avez mal à la tête et que vous êtes essoufflé.

Néanmoins, il y a beaucoup de choses à faire dans cette ville. Tout d’abord vous pouvez prendre le téléphérique qui est le transport en commun le plus important. C’est atypique et très marrant.

Vous pouvez ensuite vous balader dans le centre et dans ses rues. Par exemple, la rue des sorcières où des voyantes vous proposeront de lire votre avenir ou encore la rue Jaen dans laquelle se trouvent les musées comme le musée du littoral.

N’hésitez pas non plus à aller dans les marché de la ville comme le marché Rodriguez, le plus important où vous découvrirez les spécialités locales.

Sucre, l’autre capitale de Bolivie

En Bolivie, il y a deux capitales. Sucre étant la capitale constitutionnelle.

Elle est aussi nommée « La ville blanche » à cause du blanc de ses bâtiments, héritage de l’architecture espagnole suite à la colonisation.

Sucre se situe au milieu de la Bolivie et est moins haute que la Paz, environ 2800 mètres d’altitude.

La principale attraction de cette ville est le château la Glorieta. Il est à cinq kilomètres du centre-ville et mélange beaucoup de styles comme le baroque ou le néo classique. Sinon vous pouvez aussi vous balader simplement dans les rues de cette ville classée au patrimoine culturel par l’Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *